ANA(CHRONIQUE)

Explication

Voilà, je commence ...

A l'hiver 2008-2009, j'ai fait une énorme prise de poids. Une explication simple : j'avais déménagé dans une autre ville pour mes études, et dès que je me sentais seule, je mangeais. Assez rapidement, c'est devenu compulsif, je ne pouvais plus m'en empêcher, dès que j'arrivais chez moi, je dévorais tout ce qui me tombait sous la main. C'était facile, je vivais seule. Puis j'ai commencé à me faire des stocks de nourriture, et quand je faisais une crise, j'engloutissais. Sympa, non ? La bouffe remplace la compagnie des autres ...
Ça m'a complètement détruite, cette connerie là. Je me suis renfermée sur moi-même, je ne voyais plus personne, et c'est devenu un cercle vicieux : plus j'étais seule, plus je mangeais, plus j'étais seule ... Ben oui, facile. J'avais la bouffe et mon gras pour compagnie !
J'ai fini par ne plus aller en cours, et par dessus ça, ma fac a été bloquée à cause des grèves, donc c'était bien pratique pour moi : j'avais la bonne excuse pour rentrer chez mes parents. Donc, j'ai arrêté mes études ...
Je suis revenue vers avril 2009. Je ne sais pas exactement combien je pesais à cette période, parce que j'avais arrêté de me peser quand j'ai dépassé les 78 kilos.

Là, ça a commencé  à être vraiment dur. Devant les réflexions de mon père (certainement la personne qui a le moins de tact sur cette planète) par rapport à mon poids, j'ai pris conscience de ce à quoi je ressemblait : un gros tas de graisse. Voilà, le moral bien miné par ses "aimables" remarques (merci papa !), j'ai eu une crise monstrueuse. Hé ouais, la bouffe, encore, qui m'a tenu compagnie ...
Et j'ai eu un déclic. Pendant que je m'empiffrais comme une grosse vache, je crois bien qu'il y a un truc qui s'est cassé quelque part dans mon esprit.

Tout s'est inversé, et je vois maintenant la nourriture comme quelque chose qui détruit. Quand je mange, ça me dégoute, ça me répugne, je sens le gras qui s'amasse autour de mon corps.

J'ai commencé à perdre du poids vers mai-juin 2009, et après m'être battue pendant un an contre mes crises, j'en suis aujourd'hui à 60 kilos.

Voilà pour la petite histoire !


07/06/2010
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres